L'entraînement est une chose, avec son lot d'efforts physiques, de conception de stratégies d'équipe, mais la préparation mentale en est une autre.

On ne peut dissocier l'esprit du corps. Tout est Un. Afin de se trouver dans les meilleures conditions le jour de la compétition, l'athlète quel qu'il soit a ce besoin de se sentir à l'aise avec lui même, en confiance avec son corps, être ok avec ses compétences. Les peurs, les doutes, les angoisses, la peur du jugement et du regard des autres sont des freins à l'atteinte d'un objectif qu'il soit simple ou de grande envergure.

Il faut avoir du "mental" ! diront les entraîneurs et les supporters. Et tout cela ne vient pas tout seul. Où créer cet espace de sérénité? Comment faire pour être en accord avec soi ?

Un coaching ciblé, personnalisé peut vous aider. Vous serez le maître de votre vie, de vos décisions. Le coach n'est pas un un décisionnaire et n'impose rien, il vous éclaire. Vous prenez ou vous ne prenez pas les clés qu'il vous propose. Vous composez vous même votre réussite.

La PNL peut vous aider, la philosophie et la pratique du Yoga aussi. Comment ?

Le coach en PNL déprogramme vos schémas de pensées erronés, vos mauvaises programmations. Son super don de télépathe interconnecté décèlera en vous les zones rouges. Vous bénéficierez de toute son attention et lui seul détectera les signaux d'alerte. Il vous apprendra à les reconnaître et installer un nouveau schéma de pensée, positif et gagnant.

Ce n'est pas parce que vous êtes un sportif que vous avez ce talent inné de la gagne, du grand respect de votre adversaire, et que vous n'avez pas peur d'échouer et de décevoir. Tout réside dans vos croyances, en qui croyez-vous ? Qui est votre meilleur capitaine ? Quelles sont vos valeurs ? Quelles sont vos forces ? Que seriez-vous vous prêt à changer pour être heureux dans votre pratique ?

Si j'écoute certains entraîneurs ou encadrants sportifs, il est extrêmement rare d'entendre des mots positifs. Comment voulez-vous qu'un sportif qui pratique la compétition soit en état de réussite ? J'ai tout entendu, même des parents rabaisser leurs enfants. Ah ! Oui, mesdames et messieurs, c'était édifiant ! Superbe leçon de positivisme ! De quoi faire tomber la Tour de Pise pour de bon !

Je peux vous assurer que lorsque je passais derrière eux pour ramasser les sportifs en miettes, j'avais fort à faire. Pourtant, ils repartaient le coeur gonflé de fierté, et leurs points forts étaient bonifiés. Ils savaient qu'ils pouvaient compter sur...eux avec ce qu'ils avaient appris à mes côtés.

Je suis sportive moi-même, j'ai longtemps pratiqué l'athlétisme, la danse (jusqu'à ma seconde grossesse !), le Yoga, la randonnée, le cyclotourisme... et tout ce que j'entendais de négatif en tant qu'adolescente me faisait plonger dans l'amertume. Je pensais que je ne valais rien. Vous savez le prof de sport qui veut briller, l'entraîneur qui se prend pour un caïd dans sa discipline et j'en passe. Si j'avais eu un coach positif, qui avait fait briller mes dons et mes talents, qui avait été motivant, peut-être que j'aurais décroché une médaille ? Heureusement pour moi, j'étais une Amazone ! Une combattante et je ne baissais pas la garde si facilement. J'y retournais et je me dépréciais dès que j'échouais et rebelote j'y retournais. C'est désormais une chose révolue. Je connais très bien mes valeurs, mes capacités et j'ai un super pouvoir de discernement. Je m'estime et j'ai confiance en moi. Le jugement d'autrui coule et ne m'atteint pas. Je sais qui je suis.

Et vous, que faites-vous en tant que sportif quand les autres vous assomment avec : "t'es incapable ; tu ne vaux rien ; regarde moi cette équipe de "Pieds Nicklés" ! bande de nazes ; pas foutu de mettre un but ; cours plus vite bon sang, t'as quoi dans les guiboles ?"

Maintenant, vous saurez que tout est en vous, que vous avez vous aussi un super pouvoir et que la solution est de faire le mieux que vous pouvez, en croyant en vous, en prenant du plaisir à pratiquer, en conservant à l'esprit que si vous avez un adversaire, il faut l'honorer au lieu de le maudire, qu'il est temps de laisser l'Ego de côté et de fermer les écoutilles aux critiques acerbes !

Namasté,
Peggy G-Desender